Histoire

Une Fabrique du design italien depuis 1921.

Découvrez l’histoire et les origines d’Alessi et découvrez comment sont nées les collaborations avec les designers les plus intéressants.

1920 -

Les débuts

En 1921, Giovanni Alessi fonde avec son frère la société Fratelli Alessi Omegna – FAO, un « atelier pour l’usinage de plaques de laiton et maillechort, avec fonderie ». La première production de FAO s’inspire des canons dictés par les plus prestigieuses entreprises d’articles pour la maison du début du XXe siècle, avec une attention particulière envers les usines autrichiennes et anglaises. Giovanni nourrit une véritable obsession pour la qualité et pour le travail bien fait : ses produits en cuivre, laiton et maillechort, ensuite nickelés, chromés ou argentés, sont rapidement réputés pour le soin porté dans l’exécution et pour leur finition parfaite.

1930 -

Carlo Alessi

En 1932, Carlo Alessi, fils aîné de Giovanni, rejoint tout jeune l’entreprise : c’est lui qui dessine la plupart des objets produits entre la moitié des années trente et 1945. Dans les années 1930, le processus de croissance de l’entreprise s’accélère, le nombre d’ouvriers employés à la manufacture augmente et un premier réseau commercial est créé. Grâce au talent de Carlo en tant que dessinateur, les premiers produits caractérisés par leur originalité et leur autonomie créative voient le jour. À la fin de cette décennie, cet essor prometteur subit toutefois un ralentissement dû aux nouvelles conditions politiques.

1940 -

The War

Le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale pousse la société Fratelli Alessi Omegna, comme beaucoup d’entreprises italiennes, à fabriquer du matériel de guerre. Au terme du conflit, avec la reprise des activités, FAO pose les bases du processus qui la transformera, de société à vocation artisanale qu’elle était, en entreprise à vocation industrielle. La société développe également de manière plus prononcée son image de produit, qui parvient à concurrencer la créativité des principales entreprises du secteur et de s’insérer dans le paysage naissant du design italien.

1950 -

Ettore Alessi

Au cours des années 1950, l’entreprise abandonne progressivement l’usage des métaux malléables au profit de l’acier inoxydable, passant d’une production artisanale à une plus industrielle. Témoin du changement, le nouveau nom : ALFRA (ALessi FRAtelli). Au cours de ces années, l’entreprise se spécialise surtout dans la production d’objets à usage professionnel (pour hôtels, restaurants, bars…). Carlo Alessi, fils aîné du fondateur, remplace son père dans la direction de l’entreprise. Son frère Ettore, qui rejoint la société en 1945, devient responsable du bureau technique, renforçant son identité conceptuelle : c’est à cette période que sont créés certains « types industriels » comme les corbeilles et porte-fruits en fil d’acier. Sous sa direction, ALFRA se tourne également vers des collaborations avec des designers externes : Luigi Massoni, Carlo Mazzeri et Anselmo Vitale.

1960 -

Ceselleria Alessi

Dans les années 1960, aux produits conçus pour le secteur professionnel s’ajoute une collection d’objets à usage domestique. Les objets de la Ceselleria Alessi, dont les lignes s’inspirent des styles de l’argenterie classique, répondent bien au goût de l’époque, devenant de véritables best-sellers. C’est à cette époque qu’a lieu le boom du marché international : la qualité des nouveaux produits en acier brillant et satiné devient alors l’atout de l’entreprise italienne qui, en 1964, remporte notamment le prestigieux prix « Mercure d’Or pour l’industrie », défiant la concurrence de plus de cent entreprises et affirmant sa place auprès des sociétés les plus créatives et entreprenantes du secteur.

1970 -

Les Premiers Héros du Design

En 1970, Alberto Alessi, petit-fils du fondateur, rejoint l’entreprise. Parmi les premiers projets qu’il développe, une collection de plateaux et corbeilles dessinés par le groupe Exhibition Design, un système modulaire pour le service de table conçu par Franco Sargiani et Ejia Helander ainsi que ’Alessi d’Après. L’Alessi d’Après est une opération de recherche pour la production de multiples d’art qui implique notamment Salvador Dalí : Alberto exprime ainsi clairement son souhait de produire des objets qui ne soient pas seulement fonctionnels, mais qui nourrissent également le besoin d’art et de poésie des personnes. Dans les années 1970, après ces premiers projets, ce sont les collaborations avec Ettore Sottsass, Richard Sapper, Achille Castiglioni et Alessandro Mendini qui contribuent à transformer l’entreprise en la Fabrique du design imaginée par Alberto.

1980 -

Tea & Coffee Piazza

Vers la moitié des années 1980, la collaboration avec Alessandro Mendini donne naissance à l’opération de recherche Tea & Coffee Piazza, visant à explorer le monde de l’architecture internationale pour identifier de nouveaux talents en mesure de renouveler le langage du design des objets pour la maison. Le thème proposé aux architectes concernés est le « service à thé et à café ». Présentés en 1983, les résultats de la recherche Tea & Coffee Piazza obtiennent un succès remarquable parmi le public et la critique, confirmant définitivement la place d’Alessi auprès des Fabriques du design italien. L’opération mène également à la découverte de deux nouveaux grands designers : Aldo Rossi et Michael Graves.

1990 -

Jeunes Designers et Nouveaux Matériaux

Le début des années 1990 voit l’ouverture du Centro Studi Alessi (CSA), centre d’études dont la mission est double : élaborer des contributions théoriques sur les thèmes liés à l’objet, et coordonner le travail que l’entreprise souhaite entreprendre avec de jeunes designers, et non plus seulement avec des auteurs affirmés. La recherche d’Alessi accueille ainsi les nouveaux langages conceptuels et permet la naissance de produits phares de la période, tels que l’allume-gaz Firebird de Guido Venturini ou la boîte à biscuits Mary Biscuit de Stefano Giovannoni. D’autres matériaux rejoignent l’acier, qui avait jusqu’alors l’exclusivité. Le catalogue s’enrichit d’objets en bois, plastique, verre, porcelaine, céramique… En 1998, le Musée Alessi est inauguré.

2000 -

Tea & Coffee Towers

L’opération de projet Tea & Coffee Towers inaugure les années 2000 et se développe, 20 ans après, sur les mêmes bases théoriques que Tea & Coffee Piazza. De nouveau, le thème proposé aux architectes concernés est le service à thé et à café, permettant d’adapter sur une petite échelle les visions conceptuelles qu’ils proposent à grande échelle. L’opération inaugure une nouvelle série de collaborations, parmi lesquelles celles avec David Chipperfield, Doriana et Massimiliano Fuksas, Zaha Hadid, Toyo Ito, portant le style éclectique du catalogue Alessi vers sa pleine maturité.” Tout le bagage de connaissances et d’ouvertures des précédents catalogues, affirme Alessandro Mendini, est approfondi, amplifié et réinterprété, avec une dilatation et une prolifération des produits jamais vues auparavant dans l’histoire d’Alessi. “ En 2000, Alessi inaugure des partenariats avec des entreprises qui travaillent dans des secteurs éloignés du sien, offrant une grande expérience dans le développement de recherches dans le domaine du design.

2010 -

Éthique et Radical

La recherche Alessi pendant cette décennie s’oriente entre deux pôles, qu’Alessandro Mendini définit à travers les termes éthique et  radical. Éthique, dans le sens d’une tension vers une nouvelle simplicité, et une certaine austérité de projet. Le terme radical indique quant à lui la recherche de formes extrêmement expressives et décoratives. Les projets à caractère radical (par exemple ceux de Mendini ou de Marcel Wanders) et ceux orientés vers l’éthique (comme ceux de Naoto Fukasawa ou David Chipperfield) peuvent être lus selon cette dichotomie, bien que la diversité de leurs langages nous invite à réfléchir sur la relativité de cette classification. La distinction entre éthiques et radicaux est une tentative partielle de chercher à définir la réalité bien plus complexe du design en tant que discipline créative à caractère artistique et poétique.

2020 -

Vers le centième Anniversaire…